quiétude

quiétude [ kjetyd ] n. f.
• 1482; lat. ecclés. quietudo
1Théol. Paix mystique de l'âme. Oraison de quiétude.
Philos. Tranquillité d'âme du sage. ataraxie.
2Littér. Calme paisible. « La quiétude de l'appartement bourgeois » (Taine ). Cour. En toute quiétude : en toute tranquillité.
⊗ CONTR. Agitation , inquiétude.

quiétude nom féminin (bas latin quietudo, -inis, du latin classique quies, -etis, repos) Littéraire. Douce tranquillité d'esprit, sérénité : Attendre avec quiétude les résultats d'un examen. Confort calme d'un lieu : La quiétude d'un appartement bourgeois.quiétude (difficultés) nom féminin (bas latin quietudo, -inis, du latin classique quies, -etis, repos)quietquiétude (expressions) nom féminin (bas latin quietudo, -inis, du latin classique quies, -etis, repos) En toute quiétude, sans se faire le moindre souci. ● quiétude (synonymes) nom féminin (bas latin quietudo, -inis, du latin classique quies, -etis, repos) Littéraire. Douce tranquillité d'esprit, sérénité
Synonymes :
- sérénité
Contraires :
- anxiété
- inquiétude

quiétude
n. f.
d1./d Tranquillité d'âme, calme, repos. Ant. inquiétude.
Par ext. Litt. La quiétude d'un lieu.
d2./d THEOL état de contemplation passive.

⇒QUIÉTUDE, subst. fém.
A. — 1. Littér. Tranquillité profonde (de l'âme, de l'esprit, du cœur). Anton. inquiétude, trouble. Aimable, douce, grande quiétude; quiétude parfaite, profonde; molle quiétude; quiétude béate. Personne n'a répandu dans ma vie plus de quiétude; chose dont j'ai grand besoin. Les moments les moins troublés de mon existence sont ceux que j'ai passés à Noisiel, chez cette femme dont les paroles et les sentiments n'entraient dans votre âme que pour y ramener la sérénité (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 585). Ataraxie, pensait-il, indifférence, quiétude, ô sérénité voluptueuse! Qui des hommes vous appréciera? On s'agite, on lutte, on espère, quand une seule chose est précieuse: savoir tirer de l'instant qui passe toutes les joies qu'il peut donner (, Aphrodite, 1896, p. 239):
1. Quel calme en lui-même! Quelle quiétude! Ses gestes étaient plus amples, ses pas plus lents. Il allait sur la passerelle comme s'il ne devait jamais la quitter. Quarante ans de mer! Tous ceux qui l'avaient accompagné dans sa course! Maintenant il était seul...
PEISSON, Parti Liverpool, 1932, p. 233.
Loc. En toute quiétude, dans la quiétude. En toute tranquillité, dans la tranquillité; sans s'inquiéter, sans être dérangé. Le 16, on continuera de vivre sur l'inspiration et dans la quiétude (FOCH, Princ. guerre, 1911, p. 227). [Une découverte] permettra à l'Allemagne de préparer, en toute quiétude, deux guerres contre la France (P. ROUSSEAU, Hist. techn. et invent., 1967, p. 325).
2. État de quelque chose qui offre une impression de calme, de tranquillité; absence d'agitation, de mouvement, de trouble. Il convient d'apprécier ses progrès [du désarmement économique] par référence aux cataclysmes vécus par la génération précédente, bien plus que par rapport à la quiétude de la période libre-échangiste (Univers écon. et soc., 1960, p. 38-13). Rappelons-nous l'état des routes européennes au XVIe et au XVIIe siècle, qui disloquait les voitures, crevait les chevaux et tuait les voyageurs (...). Et imaginons, par contraste, la douceur, le silence, la quiétude, la sécurité de la voie d'eau (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p. 195):
2. ... peut-être se lassait-on de ce vertige à la longue, et les soirs où l'on ne désirait rien que le repos et la tranquillité, où retrouver la quiétude des champs et des bois, la caresse de la première brise fraîche, venant du nord-ouest après le coucher du soleil, et la paix infinie de la campagne s'endormant tout entière dans le silence?
HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 248.
B. — [Dans la lang. mystique] Paix de l'âme qui renonce à son activité propre pour s'anéantir en Dieu. Tristesse des dérangements de l'après-midi d'hier. Oh! que le repos de Dieu est meilleur! (...) Le silence, le repos même de la pensée:requiescere. La quiétude, voilà le grand besoin de mon âme (DUPANLOUP, Journal, 1851, p. 136). Le quiétisme de Fénelon se rapproche de la quiétude, dont il sort; parce que la méditation droite du bouddhisme conduit l'intelligence à la quiétude voisine du nirvana (VIGNY, Journal poète, 1859, p. 1347).
Oraison de quiétude. Comment s'étonner (...) de ne pas comprendre l'action surnaturelle qui produit l'oraison de quiétude, si l'on admet, comme il le faut bien, que les racines de la prière la plus commune plongent, pour ainsi parler, dans le mystère? (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 4, 1920, p. 504).
Prononc. et Orth.:[kjetyd]. V. quiet. Ac. 1694-1740: quietude; dep. 1762: quié-. Étymol. et Hist. 3e quart XVe s. (GEORGES CHASTELLAIN, Advertissement au duc Charles ds Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. 7, p. 296). Empr. au b. lat. quietudo, -inis « repos » att. ds le Glossarium Cyrillianum, dér. de quies, quietis « id. »; cf. l'a. fr. quieté « tranquillité » 1155 (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 3359) — 1421 ds GDF., quietacion « id. » fin XIVe s. chez EUSTACHE DESCHAMPS (éd. Queux de Saint-Hilaire, t. 3, p. 129 et G. Raynaud, t. 9, p. 205) et quitement « id. » (Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 2794). Fréq. abs. littér.:246. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 124, b) 341; XXe s.: a) 544, b) 429.

quiétude [kjetyd]; vx [kɥijetyd] n. f.
ÉTYM. 1482; lat. ecclés. quietudo, du lat. class. quietus. → Quiet.
1 Théol. Paix mystique de l'âme. || Oraison de quiétude.
2 Littér. ou style soutenu. État de ce qui n'est pas troublé ni menacé, tranquillité (surtout morale et psychologique). Accalmie (fig.), apaisement, assurance (vieilli), ataraxie (cit. 2), béatitude, bien-être, bonace (fig.), 1. calme, paix, repos, tranquillité. || Quiétude douce et balsamique (cit. 5), indolente (→ Cicatrice, cit. 8). — ☑ REM. Ce mot ne s'emploie plus dans la langue courante que dans l'expression en toute quiétude.
0 Les sages, dit-on, vivant sans passion, vivent sans impatience; et comme ils voient toutes choses d'un même œil, ils trouvent dans leur quiétude la paix et la dignité de la vie.
É. de Senancour, Oberman, XLIII.
Par ext. (Littér.). || La quiétude d'un appartement bourgeois. Douceur (→ Confortable, cit. 3).
CONTR. Agitation, angoisse, anxiété, courroux, détresse, effervescence, effroi, inquiétude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • quietude — Quietude. s. f. Tranquillité, repos. Grande, parfaite, entiere, douce quietude, j estois dans une grande quietude. la grace, l amour de Dieu met l esprit dans une parfaite quietude, donne une grande quietude d esprit, il a passé la nuit dans une… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • quietude — (n.) 1590s, from Fr. quiétude (c.1500) or directly from L.L. quietudo, from quietus (see QUIET (Cf. quiet) (n.)) …   Etymology dictionary

  • quietude — [kwī′ə to͞od΄, kwī′ətyo͞od΄] n. [Fr quiétude < LL quietudo] a state of being quiet; rest; calmness …   English World dictionary

  • Quietude — Qui e*tude, n. [L. quietudo: cf. F. qui[ e]tude.] Rest; repose; quiet; tranquillity. Shelley. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • quietude — index composure, privacy, silence Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary

  • quietude — s. f. Paz; sossego; bem estar do espírito …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • quietude — ► NOUN ▪ a state of calmness and quiet …   English terms dictionary

  • quiétude — (kui ié tu d ; l Académie, ne disant rien, paraît indiquer que l on doit prononcer ki ietu d ; mais l usage le plus général est pour kui iétu d ) s. f. 1°   Tranquillité mêlée de douceur. •   Mais qui pourrait dire quelle fut en cette rencontre… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • QUIÉTUDE — s. f. T. du langage mystique. Tranquillité, repos. La grâce, l amour de Dieu met l esprit dans une entière quiétude, dans une parfaite quiétude, donne une entière quiétude d esprit. Oraison de quiétude.   Il s emploie aussi quelquefois dans le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • QUIÉTUDE — n. f. T. du langage mystique Tranquillité, repos. La grâce, l’amour de Dieu met l’esprit dans une entière quiétude, donne une entière quiétude d’esprit. Oraison de quiétude. Il s’emploie aussi dans le langage ordinaire. Vivre à la campagne dans… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.